Futsal : Interview de Léo Faytre

Voici donc la suite de notre série d’interviews de joueurs en Futsal. Aujourd’hui, il s’agit d’un autre joueur du Sporting Paris en la personne de Léo Faytre. Léo est un tout jeune joueur âgé de 18 ans, international français chez les jeunes (U21) et également pensionnaire du Pôle France Futsal à Lyon.

5DA95C1B-FFD6-4FCF-9987-6DAFF60DE661.JPG

Léo Faytre lors de sa sélection en équipe de France.

 VG : Bonjour Léo, comment vas-tu ? Ce n’est pas évident de commencer dans l’élite du foot français et être obligé de mettre tout cela en pause…

Ça va bien merci. Un peu long comme tu dis le confinement, ça coupe complètement la fin de saison et les échéances qui allaient avec. C’est dommage et frustrant.

 

VG : Quel a été ton meilleur moment cette saison ?

Mon meilleur moment cette saison : J’hésite entre ma première sélection en bleu à Brest contre la Pologne et mon but gagnant en Slovaquie en février dernier à 20 secondes de la fin. C’est vraiment des bons souvenirs et un grand sentiment de fierté !

 

VG : Quand on voit que l’ « ACCS Futsal Club Paris VA 92 » recrute comme le PSG au football voire même encore plus, comment envisages-tu les prochaines saisons de D1, coupe nationale, et place européenne voire UEFA Champions League, avec le Sporting ou ailleurs ?

Concernant les prochaines saisons de D1, j’aimerais continuer avec le Sporting mais j’attends qu’ils me proposent quelque chose d’intéressant pour la saison à venir. Quoi qu’il en soit, le championnat français prend une toute autre ampleur avec ses recrues. C’est super pour nous, ça devrait attirer les médias et surtout les chaînes de télévision. Si je poursuis en D1 ce serait énorme de rencontrer des joueurs aussi talentueux, c’est un peu un rêve.

 

VG : Comment s’est passée ta montée chez les pros ?

En vérité j’ai été de surprises en surprises ce week-end là ! Vendredi après-midi, en sortant des cours à Lyon, je rentrais sur Paris. Dans le taxi qui nous emmenait à la gare, j’ai reçu un message du coach principal pour savoir si j’étais disponible ou non. Je n’avais pas de match avec l’équipe 2 ce week-end donc ça tombait super bien.

Le lendemain,  j’étais dans les vestiaires prêt à jouer. J’étais un peu stressé mais je ne pensais pas jouer dans un match aussi compliqué que Garges ( ASC Garges Djibson futsal 6èmedu championnat D1 actuellement ).

Il y avait beaucoup de blessés et le coach m’a permis de faire mes débuts en seconde période. J’étais très concentré et ça représentait quelque chose de fort puisque le Sporting est mon club depuis 4 ans et je m’étais toujours fixé pour objectif d’être un jour sur le terrain pour défendre le club. Au final, nous gagnons 5-4 en fin de match et ça reste un super souvenir !

 

VG : Un joueur ou un membre du club t’a-t-il particulièrement mis à l’aise ?

J’ai commencé à m’entraîner avec l’équipe première à mes 16 ans donc je connaissais déjà pas mal de joueurs. Samyr Teffaf, gardien de l’équipe de France U2, a été super sympa et très encourageant avec moi. Il est assez jeune ( 20 ans) donc on s’entend vraiment bien.

 

 VG : Comment se passe l’entretien physique et le planning du club ?

Fais-tu comme certains sportifs des challenges comme 1000 pompes en 1 heure ?

Au Sporting nous n’avons pas de programme particulier à suivre car la saison est officiellement terminée. Au contraire, au Pôle France, on a un emploi du temps heure par heure à respecter. Bien évidemment on a un programme physique évolutif de notre préparateur physique, auquel s’ajoutent des séances techniques et des joggings 2 fois par semaine. En plus de tout cela, on continue à être suivi par l’analyste vidéo, le kiné, le docteur, la psychologue et la nutritionniste, soit par appel vidéo pour faire des petits points soit par des exercices à réaliser. En bref, on a quand même des journées chargées ! J’évite les challenges en ce moment, on en voit assez sur les réseaux comme ça !

 

VG : Qu’est-ce qui te manque le plus en cette période de confinement ?

Bien entendu, c’est le ballon qui me manque le plus et l’esprit de compétition qui va avec. On doit revisionner nos matchs afin de les analyser en ce moment, ça me donne donc énormément envie de rejouer c’est horrible ! J’espère que ça va vite reprendre !

 

VG : Comment vis-tu ton confinement ?

Je vis assez bien le confinement, j’ai un appartement avec un balcon et une chambre pour moi tout seul. J’ai de la chance d’être privilégié et j’essaie de ne pas me plaindre même si, comme je te l’ai dit, parfois c’est long.

 

VG : Plutôt Netflix ou PS4 ?

Les deux ! Mais toujours de manière raisonnable !

 

VG : Merci Léo d’avoir accepté notre sollicitation, nous te souhaitons plein de bonnes choses pour toi et tes proches, à bientôt sur les terrains !

Victor Grézaud

 

2 commentaires sur “Futsal : Interview de Léo Faytre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s